.
Bruno Palier - Gouverner la sécurité sociale: Les réformes du système français de protection sociale depuis 1945
Référence C-824-995
ISBN-10 2130550053
ISBN-13 9782130550051
Format Broché
Pages 502

Livre d'occasion

Gouverner la sécurité sociale: Les réformes du système français de protection sociale depuis 1945

de Bruno Palier

Édition 2005
Chez Presses Universitaires de France - PUF
B Bon
Ancien livre de bibliothèque. Légères traces d’usure sur la couverture. Edition 2005.

Même livre, autres offres

  • B Bon
    2,35 VOIR
  • Petite(s) trace(s) de pliure sur la couverture. Légères traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche.
RÉSUMÉ

Où en est le modèle social français ? Créé en et pour des temps aujourd'hui révolus, le système français de Sécurité sociale est appelé depuis le début des années 1980 à s'adapter au nouveau contexte économique et social. Comment les gouvernements font-ils pour changer une des institutions auxquelles les Français sont le plus attachés ? Les réformes de la protection sociale qui s'accumulent depuis la fin des années 1980 signifient-elles une transformation profonde des principes et des mécanismes sur lesquels reposait le système français de protection sociale ? Ce livre analyse l'ensemble des évolutions et des réformes du système français de protection sociale de 1945 à 2005. Il défend la thèse que les politiques sociales, conçues dans un contexte keynésien, connaissent au cours des années 1990-2000 une phase de réajustement au nouveau cadre économique, marqué par la domination des politiques néo-classiques centrées sur l'offre, la compétitivité des entreprises et l'orthodoxie budgétaire. Il analyse les conséquences de ces politiques en soulignant les dualisations engendrées par ces réformes : dualisation entre les populations assurées et les populations exclues, entre protection sociale collective, solidaire, et protection individuelle privée, dualisation du système lui-même enfin, avec, d'un côté, des secteurs de plus en plus étatisés (santé, famille, lutte contre la pauvreté) et, de l'autre, des secteurs assurantiels de plus en plus régis par une logique d'individualisation et de privatisation des risques.

2,35 dont 0,24 € reversés au partenaire donateur et 0,12 € reversés à nos partenaires caritatifs.