.
Virgile Pace - L'Organisation Mondiale du Commerce et le renforcement de la réglementation juridique des échanges
Référence C-370-091
ISBN-10 2738487610
ISBN-13 9782738487612
Format Broché
Pages 482

Livre d'occasion

L'Organisation Mondiale du Commerce et le renforcement de la réglementation juridique des échanges

de Virgile Pace

Édition 2000
Chez Editions L'Harmattan
B Bon
Ancien livre de bibliothèque. Légères traces d’usure sur la couverture. Edition 2000.

Même livre, autres offres

  • B Bon
    3,17 VOIR
  • Ancien livre de bibliothèque. Edition 2000.
RÉSUMÉ

Le système institué par l'Organisation Mondiale du Commerce (OMC) consacre le renforcement sans précédent de la réglementation juridique des échanges commerciaux internationaux. Ce renforcement, incontestable, se traduit d'abord par l'extension quantitative de la réglementation juridique. De fait, il faut relever l'appel accru à la règle de droit. l'instauration d'un système juridiquement plus contraignant et la condamnation expresse de toutes les dispositions contraires aux règles multilatérales : instruments unilatéraux de protection commerciale, lois extra-territoriales, mesures dites de la " zone grise ". Ce renforcement, efficace, témoigne aussi de l'extension qualitative de la réglementation juridique. L'institutionnalisation de l'arbitrage, l'instauration d'une véritable procédure d'appel, l'établissement d'un système de surveillance et de contrôle coercitif, attestent de la nature juridictionnelle des procédures. Plus rationnel, plus crédible, plus impartial, le mécanisme de règlement des différends se voit doter d'une autorité juridique exceptionnelle cri matière internationale. Ce renforcement, pragmatique, illustre enfin l'extension réaliste de la réglementation juridique. Relatif le droit de l'OMC se caractérise par sa grande souplesse. Spécifique, il s'accommode bien de la composante régionale. Universel, il est amené à évoluer en permanence, pour répondre aux préoccupations des Etats. En définitive, le droit de l'OMC, librement négocié par tous les Membres, confère aux règles multilatérales une acceptabilité juridique et politique très forte. Pour autant, tout n'est pas parfait. La règle de droit connaît des limites. La dimension politique ne saurait être occultée. L'OMC pourrait être victime d'un excès d'ambition. Cinq ans après sa mise en place, si les fondements et la finalité de l'institution ne sont pas en cause, des dysfonctionnements existent, qui appellent des aménagements institutionnels. Des réformes doivent être menées à bien. C'est le prix à payer pour convaincre, aujourd'hui, tous les détracteurs de l'OMC. C'est le prix à payer pour exiger, demain, la reconnaissance de l'applicabilité directe du droit de l'OMC dans les ordres juridiques internes des Etats Membres.

3,14 dont 0,31 € reversés au partenaire donateur et 0,16 € reversés à nos partenaires caritatifs.