.
Lionel Richard et Collectif - Berlin, 1919-1933 : Gigantisme, crise sociale et avant-garde : l'incarnation extrême de la modernité
Référence B-193-751
ISBN-10 2746707055
ISBN-13 9782746707054
Format Broché
Pages 271

Livre d'occasion

Berlin, 1919-1933 : Gigantisme, crise sociale et avant-garde : l'incarnation extrême de la modernité

de Lionel Richard et Collectif

Édition 2005
Chez Editions Autrement
B Bon
Ancien livre de bibliothèque. Légères traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche.
RÉSUMÉ

Berlin. Mémoires du futur. Berlin, sous la République de Weimar. Quatorze ans seulement de démocratie après l'Empire et avant le IIIe Reich, quatorze ans de productions artistiques, d'innovations techniques et de bouillonnement intellectuel exceptionnels sur fond d'inflation, de chômage, de luttes sociales. Métropole ouvrière, plus grande cité commerciale d'Europe, capitale de la rationalisation dans tous les domaines industriels et domestiques, Berlin ressemble alors à une grouillante métropole américaine avec, dans une atmosphère d'apocalypse plus que d'" Années folles ", ses hauts-lieux, ses bas-fonds et ses innombrables théâtres, cinémas, cabarets, médias et grands magasins. De la révolte de l'expressionnisme finissant à la dérision dadaïste et aux premières manifestations d'un réalisme violemment caustique, c'est l'irruption d'une génération nouvelle : Otto Dix et Erwin Piscator, Bruno Taut et Bertolt Brecht, Kurt Weill et Fritz Lang... jusqu'au krach de Wall Street et à l'arrivée de Hitler le 30 janvier 1933 qui met un point final à ces innovations. Le rideau est tiré jusqu'au 9 novembre 1989. Soixante ans après, cette période mythique préfigure-t-elle le futur Berlin des années 1990.

14,43 dont 1,44 € reversés au partenaire donateur et 0,72 € reversés à nos partenaires caritatifs.