.
Marguerite Audoux, Benoîte Groult et... - Douce lumière
Référence B-507-106
ISBN-10 2283023386
ISBN-13 9782283023389
Format Broché
Pages 224

Livre d'occasion

Douce lumière

de Marguerite Audoux, Benoîte Groult et Bernard-Marie Garreau

Édition 2009
Chez Buchet Chastel
B Bon
Ancien livre de bibliothèque.

Même livre, autres offres

  • B Bon
    16,78 VOIR
  • Ancien livre de bibliothèque. Légères traces d’usure sur la couverture.
RÉSUMÉ

" Si je ne le finis pas, il m'aura toujours aidé à finir. " Commencé le jour de ses soixante-dix ans, Douce Lumière est achevé en 1937, la veille de la mort de Marguerite Audoux. On y retrouve la trame de son premier roman Marie-Claire, immense succès littéraire et prix Femina 1910 : l'histoire d'amour d'une orpheline contrariée par une famille malveillante. Douce est le surnom donné à Églantine Lumière. Comme en opposition, son destin se révèle terrible : morts tragiques, calomnies, séparations. La guerre emporte les derniers espoirs. Douce Lumière est un livre profondément ancré dans la vie de Marguerite Audoux. Et qui se lit comme son testament sensible, envahi d'images d'enfance et de désillusions. On retrouve la vie de Marguerite Audoux dans ses écrits. Placée toute petite à l'orphelinat de Bourges, elle devient fille de ferme en Sologne. Amoureuse du fils de sa " patronne ", elle doit renoncer à son histoire et s'enfuir à Paris. Elle y sera couturière et commence à l'âge de quarante ans à écrire des poèmes, à rédiger ses souvenirs. La rencontre avec Michel Yell lui permet d'approcher le milieu littéraire : Octave Mirbeau sera le plus farouche de ses défenseurs. Après Marie-Claire, elle publie L'Atelier de Marie-Claire, puis De la ville au moulin, un recueil de contes, La Fiancée, et enfin Douce Lumière, point final d'une oeuvre terriblement intime, sincère et douloureuse.

16,78 dont 1,68 € reversés au partenaire donateur et 0,84 € reversés à nos partenaires caritatifs.