Nadia, opératrice de tri chez Ammareal

Nadia, opératrice de tri chez Ammareal

Nadia est opératrice de tri depuis 14 mois. Ammareal la félicite pour son très bon travail et revient sur son parcours ! Dans cet entretien, Nadia parle de ses missions et invite d'autres femmes à la rejoindre.

  • Mounir (chargé d'e-commerce) : Bonjour Nadia, merci beaucoup pour cet entretien. Comment allez-vous ?

  • Nadia (opératrice de tri) : Très bien

  • M : Comment vous sentez-vous chez Ammareal ?

  • N : Contrairement à d’anciennes entreprises où j’ai travaillé, je viens avec plaisir chez Ammareal

  • M : Que pensez-vous de l'équipe d'Ammareal ?

  • N : Très bonne équipe, l’ambiance est super, on s’entend tous très bien c’est très motivant

  • M : Comment avez-vous connu Ammareal?

  • N : J’ai connu Ammareal par l’intermédiaire du PLIE* à Juvisy-Sur-Orge, cet organisme qui travaille en partenariat avec pôle emploi a pour but de nous aider dans notre recherche d’emploi et de nous re-motiver quand nous en avons besoin. J’ai donc intégré le PLIE car je n’avais plus la motivation nécessaire pour ma recherche d’emploi après 2 ans de chômage. Le PLIE m’a proposé de suivre un stage de re-mobilisation et j’ai participé à une matinale de recrutement où j’ai rencontré Mr Ayrault.

* Plans locaux pluriannuels pour l’insertion et l’emploi

  • M : En quoi consiste votre travail d'opératrice de tri ?

  • N : Trier des livres d’occasion, je déballe les cartons reçus par nos partenaires. Je les scanne. Pour ceux qui sont acceptés, d'après notre base de données, je vérifie soigneusement l’état, j'y appose une étiquette (code inventaire) et je le mets de coté pour le conditionnement en carton.

  • M : Vous êtes la première femme à avoir été embauchée à ce poste et d'autres femmes l'ont été après vous. Qu'avez-vous pensé à vos débuts lorsque vous étiez entourée d'hommes ?

  • N : Même pas peur ! (rire) Ça ne m’a jamais dérangée de travailler qu’avec des hommes donc j’étais de suite à l’aise.

  • M : Vous triez des livres, portez des cartons et tirez des palettes toute la journée, que pensez-vous des préjugés au sujet de votre poste, qui visent à penser que c'est un métier destiné aux hommes ?

  • N : Destiné aux hommes ? Pourquoi ? une femme est tout à fait capable de faire ce genre de travail. La preuve, je suis là.

  • M : Qu'avez-vous à dire à d'autres femmes qui souhaiteraient rejoindre Ammareal en tant qu'opératrice de tri ?

  • N : Mesdames, n’hésitez pas, vous serez bien chez nous. Bonne ambiance générale, travail tranquille.

  • M : Qu'est-ce que vous aimez dans votre travail ?

  • N : Travailler sans stress

  • M : Les salariés sont tous situés à proximité de leur lieu de travail et Ammareal favorise également les emplois francs. Est-ce pour vous un élément important d'être proche de votre lieu de travail ?

  • N : Ce n’est pas primordial mais c’est un plus.

  • M : Vous voyez-vous évoluer dans l'entreprise ?

  • N : Pourquoi pas, y’a sûrement moyen (rire)

  • M : Une phrase de conclusion ?

  • N : Pour conclure, je ne regrette pas d’avoir un jour poussé la porte d’Ammareal pour intégrer une équipe au top.

  • M : Merci beaucoup

  • N : Merci à vous

Leave a Reply