.
Image du produit
Référence B-552-626
ISBN-10 273842533X
ISBN-13 9782738425331
Format Broché
Pages 460

Livre d'occasion

Feu les écoles normales. Et les IUFM ?

Lethierry

Édition 1994
Chez Editions L'Harmattan
B
Bon Ancien livre de bibliothèque. Traces de pliures sur la couverture. Traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche. Couverture différente. Edition 1994.
À propos
" Pour la première fois sur la terre, la nature, la vérité, la raison et la philosophie vont donc aussi avoir un séminaire. Pour la première fois, les hommes les plus éminents en tout genre de science et de talent (...), les hommes de génie vont être les premiers maîtres d'école d'un peuple ! " Le rapport Lakanal (2 brumaire, an III, 23 octobre 1794) ne pouvait pas prévoir que la première Ecole normale durerait si peu de temps ! Dès l'époque apparaît la contradiction entre savoirs disciplinaires et savoirs pédagogiques. Certes, on relève la création d'une Ecole normale à Strasbourg en 1810, mais il faudra attendre Guizot pour concevoir en 1833 l'idée d'une généralisation de l'institution, et c'est dix ans après la Commune de Paris que la IIIe République procédera à une véritable " normalisation ". En entrant dans le corps, on coupe avec sa famille, sa religion, sa région, sa classe. Le but est d'écarter toute position partisane. En réalité, les idées pacifistes et syndicalistes pénétrèrent, comme le prouve l'étude de la presse, au grand dam des autorités. Mais, dans les années 1960, il n'y a plus de " vocation " : c'est l'école post-normale ; l'identité vacille. Le concours d'entrée devient concours de circonstances. Comment tirer un trait sur l'histoire de l'Ecole normale et créer une culture commune aux trois corps constitués par les clercs (les universitaires), les guerriers (les " hussards noirs ") et les agriculteurs (la hiérarchie qui veille au grain) ?
16,91 dont 1,69 € reversés au partenaire donateur et 0,85 € reversés à nos partenaires caritatifs.