.
Patrick Weil - Qu'est-ce qu'un Français ?: Histoire de la nationalité française depuis la Révolution
Référence C-640-886
ISBN-10 2070426572
ISBN-13 9782070426577
Format Poche
Pages 656

Livre d'occasion

Qu'est-ce qu'un Français ?: Histoire de la nationalité française depuis la Révolution

de Patrick Weil

Édition édition revue et augmentée 2004
Chez Folio
A Très bon
Ancien livre de bibliothèque. Légères traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche. Edition 2004.
RÉSUMÉ

1803 : contre l'avis de Napoléon, en rupture avec le droit du sol qui dominait sous l'Ancien Régime et durant la Révolution, le Code civil fait prévaloir le principe de droit du sang. La nationalité se transmet désormais, comme le nom de famille, par la filiation. 1889 : la France, devenue pays d'immigration, attribue sa nationalité aux enfants nés et éduqués en France. C'est le retour du droit du sol. En 1927 enfin, démographie oblige, la nationalité s'ouvre massivement aux étrangers qui le désirent, par la naturalisation ou le mariage. Mais en 1803, la nationalité est un attribut de l'homme, au détriment de la femme (qui devient étrangère en épousant un étranger). En 1889, un statut de plus en plus infériorisé est imposé aux musulmans d'Algérie. En 1927 enfin, l'ouverture de la naturalisation a pour contrepartie la restriction des droits des naturalisés. Mais surtout, à partir de 1940, se produisent de véritables " crises ethniques " de la nationalité : antisémite sous Vichy, racialiste à la Libération, antimusulmane plus récemment. Objet, à gauche comme à droite, de croyance plus que de connaissance, sujet de nombreux affrontements politiques et juridiques, la nationalité française n'avait jamais vu son histoire reconstituée, analysée, interprétée. Voilà la chose faite.

2,35 dont 0,24 € reversés au partenaire donateur et 0,12 € reversés à nos partenaires caritatifs.