.
Mathieu Touzeil-Divina et Stéphanie Douteaud - Lectures juridiques de fictions: De la littérature à la Pop-culture (2020) (Volume 27)
Référence C-845-135
ISBN-13 9791092684384
Format Broché
Pages 190

Livre d'occasion

Lectures juridiques de fictions: De la littérature à la Pop-culture (2020) (Volume 27)

de Mathieu Touzeil-Divina et Stéphanie Douteaud

Édition 2020
Chez EPITOGE
A Très bon
RÉSUMÉ

De la littérature à la pop-culture, voici un recueil de lectures juridiques de fictions. S'il est évident que toute fiction ne "parle" a priori pas de "droit" , certains supports fictionnels (ce qui est le cas de nombreux romans identifiés notamment par le mouvement américain puis international Law & Literature) se prêtent, à l'instar de prétextes pédagogiques, à l'étude du ou des droits. C'est à cet exercice, au moyen de quatre supports distincts (un roman, une pièce de théâtre, deux webséries et un corpus de chansons) que se sont prêtés - de la littérature classique à la pop-culture la plus contemporaine - les auteurs du présent livre : Jean-Benoist Belda, Raphaël Costa, Stéphanie Douteaud, Julia Even, Marine Fassi de Magalhaes, Julie Goineau, Mélanie Jaoul, Marie Koehl, Dimitri Löhrer, Agnès Louis, Julien Marguin, Yohan Mata, Catherine Minet-Letalle, Marie-Evelyne Monteiro, Isabelle Poirot-Mazères, Sophie Prosper, Hugo Ricci, Catherine Roche, Florent Tagnères, Mathieu Touzeil-Divina, Julie Vincent & Stéphanie Willman-Bordat. Introduit par une préface relative à la pop-culture, au féminisme et au Droit, l'ouvrage est construit autour de trois parties. La première interroge les représentations (chez Duras et Ionesco) de l'administration dans deux ouvrages de la littérature française. Par suite, l'opus fait place aux contributions qui avaient été prononcées (le 15 mars 2019 sous la direction de Frédéric Davansant, Stéphanie Douteaud & Mathieu Touzeil-Divina) lors du colloque du deuxième Marathon du Droit consacré aux lectures juridiques de deux webséries : la Servante écarlate et la Casa de Papel. Enfin, le livre se referme avec une postface à deux voix consacrée à l'analyse hypothétique du Droit à travers les chansons (et donc ici encore les fictions) d'Aya Nakamura.

27,66 dont 2,77 € reversés au partenaire donateur et 1,38 € reversés à nos partenaires caritatifs.