.
Antoine Leca - La republique europeenne
Référence C-825-016
ISBN-10 2903449589
ISBN-13 9782903449582
Format Broché
Pages 689

Livre d'occasion

La republique europeenne

de Antoine Leca

Édition 2000
Chez Librairie de l'Université Aix
B Bon
Ancien livre de bibliothèque. Petite(s) trace(s) de pliure sur la couverture. Légères traces d’usure sur la couverture. Edition 2000.

Même livre, autres offres

  • B Bon
    16,84 VOIR
  • Ancien livre de bibliothèque. Petite(s) trace(s) de pliure sur la couverture. Salissures sur la tranche. Edition 2000.
RÉSUMÉ

Des esprits dont les connaissances historiques ne remontent pas au-delà de la veille disent qu'il y a des nations et qu'il n'y aurait pas d'Europe. Mais, si l'on remonte à l'avant-veille, force est de constater que les nations actuelles ne sont pas des données naturelles, mais des constructions politiques, auxquelles le temps a donné une réalité dont elles étaient originellement exemptes. La plupart sont des créations récentes ; les plus anciennes, comme l'Ecosse, la France ou l'Angleterre, se sont formées à partir d'une conscience qui émerge vers les XIIIe-XIVe siècles... et le plus grand nombre remonte à peine au XVIIIe, voire au XIXe siècle. Ces nationalités actuelles n'ont pas toujours été et elles finiront, car les nations, comme les civilisations, sont mortelles. Elles ont la même fragilité qu'une vie humaine et d'ailleurs elles s'en vont déjà... Ce serait donc une grave erreur que de réduire à celles-ci l'histoire du continent, comme si, depuis la chute de Rome, la recherche de l'unité n'avait pas été une donnée permanente dans la vie de la péninsule. Les formes prises par ces projets n'appartiennent pas seulement à l'histoire des idées. La preuve en est que l'histoire de l'Occident est aussi celle d'institutions communes, dont ce livre s'efforce de retracer l'histoire. Malheureusement ces institutions transnationales se sont dissoutes au fil des siècles et, au lieu de répandre dans le monde l'idéal d'unité dont elle était porteuse, l'Europe a succombé à ses particularismes et les a exporté dans le monde, en même temps que son système de cloisonnement stato-national intrinsèquement belligène. Ce livre est bien un ouvrage d'histoire du droit, dont il s'efforce toutefois de renouveler la problématique. Mais il est aussi le premier volet d'une réflexion personnelle, face à la renaissance des chauvinismes nationaux et du racisme, qui ont tant de fois divisé les Européens et ensanglanté leur patrie commune.

16,84 dont 1,68 € reversés au partenaire donateur et 0,84 € reversés à nos partenaires caritatifs.