.
Andy Goldsworthy et Collectif - Passage
Référence C-529-265
ISBN-10 2912257239
ISBN-13 9782912257239
Format Broché
Pages 168

Livre d'occasion

Passage

de Andy Goldsworthy et Collectif

Édition 2004
Chez Editions Anthèse
B Bon
Ancien livre de bibliothèque.
RÉSUMÉ

Les pérégrinations des gens, des rivières, des paysages et même des pierres à travers l'espace et le temps sont au cœur de cet ouvrage. La description d'un cairn érigé sur une petite éminence à l'entrée du village écossais où réside Andy Goldsworthy révèle l'importance de son travail à proximité de chez lui, inspiration à la base de tout ce qu'il a créé ailleurs par la suite. Trois cairns semblables à celui de l'Écosse jalonnent les États-Unis, marquant non seulement le voyage même de l'artiste à travers l'Amérique, mais l'apogée d'une forme qui représente un élément significatif de son art au cours de ces vingt dernières années. La puissante beauté de l'art de Goldsworthy et son rapport à la mort et à la décrépitude s'inscrivent dans une série d'œuvres réalisées à partir d'ormes. Exécutées près d'une petite rivière au sud-ouest de l'Écosse, ces œuvres vont des feuilles dorées aux branches mortes, célébrant ainsi le cycle de vie de l'orme, thème rendu plus poignant encore quand on sait que ces arbres disparaissent du fait d'une maladie qui en a déjà détruit des centaines de milliers. L'écoulement du temps et la durée sont explorés et fortement exprimés par les œuvres de Goldsworthy exécutées en fonction de l'eau. Depuis ces dernières années, l'artiste a fait preuve d'un besoin presque obsessionnel de créer auprès des rivières et de la mer. Ses œuvres éphémères réalisées sur les plages et au bord des rivières évoluent et disparaissent en fonction du mouvement et de l'étiage des eaux. Passage comprend la plus récente réalisation commandée à Goldsworthy, le Jardin de Pierres au Musée de l'Héritage juif de New York. Dix-huit blocs de granit dont le poids varie de trois à quinze tonnes ont été creusés par-dessous au moyen d'une lance thermique puis remplis de terre. Des chênes ont été plantés par une petite ouverture percée au sommet de chaque bloc lors d'une cérémonie regroupant quelques survivants de l'Holocauste. Ces arbres, qui non seulement survivent, mais poussent dans des conditions pratiquement impossibles, ont un puissant pouvoir d'évocation dans un jardin conçu comme un mémorial de l'Holocauste. Le passage du jour à la nuit et les effets de la lumière sur la sculpture et son emplacement sont un thème récurrent, sans doute encore plus fortement exprimé par un chemin de craie blanche tracé pour la nuit. Passage est une expression éloquente de la volonté de Goldsworthy à la fois d'approfondir et d'élargir sa compréhension du monde qui l'entoure et sa relation à ce monde.

9,67 dont 0,97 € reversés au partenaire donateur et 0,48 € reversés à nos partenaires caritatifs.