.
Référence B-641-718
ISBN-10 2200262884
ISBN-13 9782200262884
Format Broché
Pages 224

Livre d'occasion

L'Égypte grecque et romaine

de Bernard Legras

Édition 2004
Chez Armand Colin
C Passable
Ancien livre de bibliothèque. Traces de pliures sur la couverture. Traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche. Notes en marges des pages. Tampon ou marque sur la face intérieure de la couverture. Edition 2004.
RÉSUMÉ

La conquête de l'Egypte par Alexandre le Grand en 332 avant notre ère, puis la victoire d'Octave sur Cléopâtre VII en 31 avant notre ère ont fait entrer l'Egypte dans des mondes nouveaux : le monde hellénistique, puis le monde romain. Par deux fois, ce pays dont la civilisation est pluriséculaire, va vivre une transition institutionnelle, socio-économique et culturelle avec l'arrivée de nouveaux souverains : les Ptolémées, des Macédoniens venus de Grèce du Nord, puis les empereurs de Rome. La donnée fondamentale est la mutation de la société égyptienne en une société multiculturelle. Désormais, Grecs et Egyptiens, puis Grecs, Egyptiens et Romains cohabitent sur un même territoire. Des langues, des traditions, des mœurs, des mondes religieux d'essence différente, sont contraints de se côtoyer. L'un des enjeux du travail des historiens est de déterminer la forme que prend cette rencontre entre des hommes et des femmes venus de civilisations différentes. S'agit-il d'une simple coexistence où se juxtaposent des cultures restées imperméables l'une à l'autre ? Ou bien assiste-t-on à une intégration plus ou moins poussée pouvant donner naissance à une civilisation mixte ou à de simples franges de compénétration ? Au sein d'une extraordinaire mosaïque culturelle, une vie d'une exceptionnelle richesse anime la mégapole qu'est Alexandrie, la nouvelle capitale du pays. Des figures remarquables y vivent leur destin : ainsi l'historien égyptien Manéthon, la reine grecque Cléopâtre ou le philosophe juif Philon.

84,89 dont 8,49 € reversés au partenaire donateur et 4,24 € reversés à nos partenaires caritatifs.