.
Ettore Gelpi et Collectif - Travail et mondialisation. Regards du Nord et du Sud
Référence B-067-263
ISBN-10 2747536475
ISBN-13 9782747536479
Format Broché
Pages 124

Livre d'occasion

Travail et mondialisation. Regards du Nord et du Sud

de Ettore Gelpi et Collectif

Édition 2003
Chez Editions L'Harmattan
B Bon
Ancien livre de bibliothèque. Traces d’usure sur la couverture. Couverture légèrement déchirée. Edition 2003.
RÉSUMÉ

Ne pas gêner les multinationales, telle est la nouvelle règle d'or. " On est en train d'imposer à toutes les sociétés une tiers-mondialisation, écrit Juan Antonio Bofill ; les conséquences en sont différentes, quant à leur nature et à leur importance, selon le développement social et économique de chacune d'elles ". C'est bien à ce constat que conduit ce livre où sont réunis les témoignages de spécialistes du travail venus du Nordet du Sud, de l'Ouest et de l'Est. La mondialisation révèle les faiblesses particulières de chaque culture en même temps qu'elle les aggrave. Chez les plus pauvres, elle systématise la misère : des paysans colombiens chassés par la famine n'ont d'autre solution que d'inventer, près d'un chemin de fer désaffecté de la banlieue de Bogota, une incroyable communauté de recycleurs de carton qui se bricole ses lois et sa morale. Avec la complicité de l'argent, la propagande de la prétendue modernité manipule et pervertit, en Occident comme en Chine, les valeurs traditionnelles. La créativité africaine se voit imposer par des firmes toutes-puissantes ses objectifs et ses limites. L'enthousiasme des travailleurs de l'Est pour L'entreprise privée a fait long feu. Le mythe des " Hespérides du développement " ne résiste pas à l'épreuve des faits. Et les promesses de la virtuosité technique auront bien du mal à nous faire échapper aux sombres prophéties d'Aldous Huxley ou d'Orwell. Ces textes constituaient à l'origine autant de contributions pour un colloque qui fut décommandé : les plus ironiques verront dans ce raté un assez bel exemple de dénégation inconsciente. Les auteurs ont un seul point commun. Ils étaient tous les amis d'Ettore Gelpi, récemment disparu, sous la direction de qui cet ouvrage a été construit. Peu de temps avant sa mort, cet infatigable témoin de la justice écrivait : " J'ai l'impression que nous allons vers une sorte de mai 68 mondial et que les diverses sociétés et les relations internationales vont avoir à affronter de grandes convulsions ".

2,75 dont 0,28 € reversés au partenaire donateur et 0,14 € reversés à nos partenaires caritatifs.