.
Frédérique Niobey - Trop loin la mer
Référence B-177-029
ISBN-10 2812602570
ISBN-13 9782812602573
Format Broché
Pages 136

Livre d'occasion

Trop loin la mer

de Frédérique Niobey

Édition 2011
Chez Editions du Rouergue
B Bon
Ancien livre de bibliothèque.

Même livre, autres offres

  • B Bon
    2,75 VOIR
  • Ancien livre de bibliothèque. Tampon ou marque sur la face intérieure de la couverture.
  • B Bon
    2,99 VOIR
  • Ancien livre de bibliothèque. Légères traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche. Tampon ou marque sur la face intérieure de la couverture.
RÉSUMÉ

Depuis que son père a refait sa vie, Rosa multiplie les fugues, ce qui lui vaut d’être placée dans un « Lieu de vie » de l’Aide sociale à l’enfance, en Dordogne. Deux éducateurs, homme et femme, vivent là au quotidien dans une grande maison et Rosa doit partager ses jours avec quatre autres ados. Tout l’écoeure, la pseudo-vie de famille, le ménage du samedi, les promenades du dimanche, les cours au collège, ce coin perdu dans la campagne. Tout, même Sister, une jeune ado douce et gentille qui ne demande, elle, qu’à s’intégrer.Rosa, elle, ne veut pas s’attacher, cherche le confit et ne fait rien pour se faire accepter. Bien que cela soit interdit, elle sort du « Lieu de vie » sans autorisation et part prendre l’air au bord de la rivière, respirer et libérer la colère et le vide qui la tenaillent. Dans ce bled paumé, c’est le seul endroit où elle se sent mieux, un peu en paix. La rencontre avec Mona, originaire du village, lui permet un temps de sortir de sa solitude. Bains nocturnes dans la Dordogne, soirées bière, virée en stop : avec Mona, Rosa renoue un peu avec ce qu’était sa vie d’avant. Elle peut enfn dénoncer cette mélodie du bonheur qu’on lui fait chanter quotidiennement au foyer. Mais les parents de Mona mette le holà à cette amitié: une nouvelle fois, Rosa est « de trop », comme elle est pour son père remariée, pour sa mère impuissante. Elle fugue donc à nouveau. Au bord de la rivière il y a un canoë, Rosa le prend et se laisser porter par la Dordogne, dont les eaux l’apaisent… Une fugue qui lui permettra, peut-être, de renouer le fil avec les siens. Frédérique Niobey traite avec beaucoup de force le malaise de cette ado. Le style est épuré et efficace, à l’image d’une Rosa directe qui va droit au but et ne se laisse pas marcher dessus. On ne tombe pas dans le cliché du gamin placé en foyer car la trame est plus subtile. Ce n’est donc pas un texte sur et pour les « cas sociaux » : tous les ados s’y retrouveront. Un très beau portrait d’une gamine en révolte, au style très épuré et effcace.

3,02 dont 0,30 € reversés au partenaire donateur et 0,15 € reversés à nos partenaires caritatifs.