.
René Khawam - LA POESIE ARABE
Référence B-574-749
ISBN-10 2859403507
ISBN-13 9782859403508
Format Broché
Pages 456

Livre d'occasion

LA POESIE ARABE

de René Khawam

Édition [Nouv. éd.] 1995
Chez Phébus
B Bon
Ancien livre de bibliothèque. Traces de pliures sur la couverture. Traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche.
RÉSUMÉ

Au commencement était le désert. C'est lui qui a d'abord façonné l'imaginaire arabe. Par ses violences contraintes, il lui a dicté les règles de conduite extrêmes : nécessité absolue du court chemin, de l'approche fulgurante, essentielle, mépris voué aux arts encombrants au bénéfice exclusif de la poésie et de la musique. Par ses refus, par son austérité, par le vide qu'il impose aux âmes comme aux corps affamés, il lui a appris à faire ample provision d'images - licites et illicites - : fontaines et jardins, filles offertes et tendres éphèbes aux yeux de gazelle, nuits éclairées de lune où circule la coupe de vin ambré...Car pour l'homme bien né, la vraie richesse est celle des mots. Caressés par les doigts du scribe ou des lèvres du diseur, ils sont un bien désirable entre tous : bon à partager avec l'ami de rencontre, à offrir à la délectation du prince, à transmettre aux générations en peine d'émerveillement. Ainsi le désert, peuplé d'images paradoxales, devient source : où s'est abreuvée près de vingt siècles durant (dès avant l'islam) l'inspiration des poètes, lieu d'efflorescence de la plus haute parole, de toutes les possibilités du dire. Audaces verbales quasi rimbaldiennes, érotisme dévoilé sans honte, impertinences et inconvenances, culte enamouré de la beauté sous toutes ses formes, recherche savante du plaisir, transmutation exaltée de la douleur et du manque : telle est la poésie arabe, cultivée jusqu'à nos jours par une succession de génies remuants, iconoclastes, gourmands des mille et une saveurs du verbe. Cette riche anthologie - la seule en langue française à embrasser aussi largement son sujet - donne de la civilisation arabe une image qui prend à contre-pied les sinistres clichés véhiculés par notre époque : la poésie y apparaît comme l'insurrection première de la soif et du désir, comme la quête toujours recommencée de notre impossible - et pourtant nécessaire liberté.

2,60 dont 0,26 € reversés au partenaire donateur et 0,13 € reversés à nos partenaires caritatifs.