.
Antoine - Délivrez-nous des dogmes
Référence B-578-115
ISBN-10 2756104094
ISBN-13 9782756104096
Format Broché
Pages 184

Livre d'occasion

Délivrez-nous des dogmes

de Antoine

Édition 2012
Chez LEO SCHEER
B Bon
Ancien livre de bibliothèque. Traces de pliures sur la couverture. Traces d’usure sur la couverture. Salissures sur la tranche.
RÉSUMÉ

En 1966, dans ses immensément célèbres « Élucubrations », Antoine adressait un message politique à l’ensemble des Français en déclarant : «Mettez la pilule en vente dans les Monoprix ». Il fut entendu car, moins de deux ans plus tard, la pilule était légalisée. Aujourd’hui, après avoir choisi de vivre à bord d’un bateau grâce auquel il a fait plusieurs fois le tour du monde, Antoine revient avec un nouveau propos révolutionnaire, mais cette fois dans un essai pamphlétaire aussi drôle et original que documenté, Délivrez-nous des dogmes. Dressant une liste de pensées toutes faites qu’il juge aussi absurdes qu’autoritaristes, Antoine parvient à introduire avec légèreté et humour le sujet qui lui tient le plus à coeur : la criminalisation de la prostitution. Si l’exception française qui consiste à distinguer les pingouins et les manchots l’agace, s’il regrette que la nudité soit un tabou dans les sociétés occidentales, ou s’il considère que les chewing-gums représentent une nuisance lorsqu’ils sont jetés par terre, mais qu’il serait pire que l’État les interdise comme à Singapour, alors qu’il suffirait de privilégier l’éducation, ce qui le met le plus en colère est le sort que le législateur réserve aux prostituées. Précis et passionné, il explique comment, au-delà du débat entre réglementaristes et abolitionnistes, ces derniers oubliant de distinguer lorsque la prostitution est consentie ou non, celle-ci a de tout temps été réprimée. Et combien la Nouvelle-Zélande et l’Australie sont en avance sur cette question, tout en mettant en lumière les personnalités qui en France la défendent, telles Marcella Iacub ou Élisabeth Badinter. Reprenant l’article qu’il avait publié dans Le Monde (le 5 janvier 2012) et où il avait initié cette réflexion, il cite les témoignages de prostituées contredisant les idées reçues sur leur activité. Et conclut par les paroles de sa chanson « Les Arts du Lit », titre éponyme de son nouvel album, où il aborde les mêmes thèmes que dans le livre.

2,60 dont 0,26 € reversés au partenaire donateur et 0,13 € reversés à nos partenaires caritatifs.